PRINZ Automotive vous livre tous les secrets du liquide de refroidissement, indissociable du bon fonctionnement du moteur.

Comment se mesure la protection ?

L’unité de protection est en degrés Celsius et non en pourcentages. Il est important de faire attention à cela, car certaines marques listeront le pourcentage de matières premières, ce qui a tendance à induire en erreur les utilisateurs. Prenons par exemple, le liquide -37 ° qui contient 50% de MEG (mono éthylène glycol), l’échelle n’est pas identique.

Le liquide de refroidissement joue-t-il uniquement le rôle de « refroidisseur » ?

Les liquides de refroidissement assurent deux fonctions essentielles, la protection contre le gel et en même temps la protection contre la surchauffe. Un fluide de refroidissement par exemple avec une protection de – 37°C, protège aussi de la surchauffe jusqu’à + 135°C.

Quel rôle jouent les différentes couleurs du liquide ?

De base, un liquide de refroidissement n’a pas de couleur.
Les fabricants viennent ajouter simplement des colorants pour les identifier.
Nous pouvons de cette manière différencier le liquide “ universel ” qui a une couleur verte, au liquide jaune qui est recommandé pour les Renault-Dacia et enfin du rose pour les Volkswagen. La meilleure façon pour bien choisir un fluide de refroidissement reste de se référer au manuel du véhicule ou bien de demander conseil à un professionnel.

Comment lire une étiquette de liquide de refroidissement ?

comment-lire-étiquette-LR

Quels sont les différents types d’antigel ?

Les liquides de refroidissement  » universels  » sont les plus courant et les moins chers. Par contre ceux qui ont la technologie hybride sont les plus compétitifs. Il existe aussi des liquides de refroidissement organiques qui sont spécifiques à certains constructeurs. Comme le Type D pour Renault-Dacia, les liquides spécifiques PSA, les Spécial G12 et G13 pour Volkswagen-Audi-Seat-Skoda…

Vous avez des questions ?

Dites-le-nous dans les commentaires ↩️